Le paradis des anges
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» bonjour
Jeu 18 Juil - 21:52 par tibouchon

» Image du jour (mdrrrrrrrrrrr)
Jeu 7 Mar - 5:47 par crodan00

» Carnet du jour
Jeu 7 Mar - 5:41 par crodan00

» Cartes météo
Jeu 7 Mar - 5:08 par crodan00

» Horoscope
Jeu 7 Mar - 5:01 par crodan00

» Paris-Nice
Jeu 7 Mar - 4:52 par crodan00

» Résultats
Jeu 7 Mar - 4:46 par crodan00

» pommes au carambar
Lun 25 Fév - 14:08 par jaja200

» Tournoi des 6 nations
Lun 25 Fév - 7:19 par crodan00

»  Ailerons de poulet au curry
Jeu 24 Jan - 4:33 par jaja200

»  Amandines au chocolat
Jeu 24 Jan - 4:28 par jaja200

» Ananas confit Saint-Valentin
Jeu 24 Jan - 4:26 par jaja200

» Noix de Saint-Jacques aux poireaux
Jeu 24 Jan - 4:22 par jaja200

» Cassoulet aux lentilles
Jeu 24 Jan - 4:20 par jaja200

» pour JAJA
Jeu 24 Jan - 3:57 par jaja200

» Dakar 2013
Mer 9 Jan - 7:21 par crodan00

» Refrain d'hier
Lun 7 Jan - 7:14 par crodan00

» Poèmes de victor hugo
Lun 7 Jan - 7:10 par crodan00

» Grotte de Lascaux
Lun 7 Jan - 7:03 par crodan00

» TIMBRES FRANÇAIS de 1871
Lun 7 Jan - 7:00 par crodan00

» meilleurs voeux 2013
Mar 1 Jan - 9:24 par crodan00

» Bonne Année 2013
Lun 31 Déc - 18:47 par Admin

» Bon réveillon a tous
Lun 24 Déc - 20:39 par crodan00

» JOYEUX NÖEL2012
Ven 21 Déc - 19:47 par Admin

» Décès de Georges Bellec (membre des Frères Jacquesl)
Lun 17 Déc - 6:52 par crodan00

» Farce à chapon
Dim 16 Déc - 4:56 par crodan00

» Panettone de Noël
Dim 16 Déc - 4:49 par crodan00

» Soupe de Saint Jacques et de moules
Dim 16 Déc - 4:38 par crodan00

» décés de Maurice Herzog
Ven 14 Déc - 18:48 par crodan00

» Tour de france 2013
Mar 27 Nov - 7:41 par crodan00

» Bienvenue martine59 et Joséphine140
Lun 26 Nov - 12:54 par crodan00

» Bienvenu CATEX, lionelb, dersim et Obscur
Lun 26 Nov - 12:50 par crodan00

»  GP Moto 2012
Lun 26 Nov - 4:56 par crodan00

» Formule1 2012
Lun 26 Nov - 4:12 par crodan00

» Boulettes de veau et salade de pommes de terre
Jeu 8 Nov - 22:26 par jaja200

» Pavés dorés à la semoule
Jeu 8 Nov - 21:23 par jaja200

» Croquants du midi
Jeu 8 Nov - 21:20 par jaja200

» Tajine traditionnel (Maroc)
Jeu 8 Nov - 21:16 par jaja200

» Couscous poulet et merguez facile
Jeu 8 Nov - 21:15 par jaja200

» Boeuf Bourguignon rapide
Jeu 8 Nov - 21:12 par jaja200

LE PARADIS DES ANGES
 
Partenaires
Tchat Blablaland
bienvenue aux paradis des anges
    
Sauvage Kelly  Crodan
sondage
sondage votez merci
Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier

Livre d’or

Sauvage kelly Crodan


Santé > Dépendances-Psychologie > Addiction et dépendance

Aller en bas

Santé > Dépendances-Psychologie > Addiction et dépendance

Message par crodan00 le Mer 4 Avr - 6:21



Qu'elle soit liée à un produit (alcool, tabac, cocaïne, médicaments...) ou à un comportement (nourriture, jeux, shopping, sport), l'addiction nécessite une prise en charge spécialisée. Elle est avant tout une maladie.

_________________
l'amour est une belle chose,mais l'amitié et ce quil y a de plus beau au monde,celle ci a une valeur sentimentale et n'a aucun prix a ce jour.
avatar
crodan00

Nombre de messages : 22306
Age : 66
Localisation : Soings en sologne
Emploi : sans (handicapé)
Loisirs : jeux,ordinateur
Date d'inscription : 12/01/2007

Feuille de personnage
des:

Voir le profil de l'utilisateur http://crodan.spaces.live.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Santé > Dépendances-Psychologie > Addiction et dépendance

Message par crodan00 le Ven 6 Avr - 6:44






Dans un premier temps, lorsqu'on parle des addictions, il faut distinguer trois choses : l'usage (la prise récréative d'une substance, sans recherche préalable), l'abus (la prise répétée et effective) et enfin la dépendance ou prise addictive (le dérèglement du comportement qui mène à la pathologie : la toxicomanie).

"Quelles que soient les drogues, lorsqu'il y a dépendance c'est qu'il y a eu une modification de la sécrétion des hormones dans le cerveau, explique le Dr William Lowenstein, médecin addictologue. Car il ne faut pas oublier que les drogues les plus efficaces sont celles sécrétées par notre cerveau !"

Les drogues entraînent donc une modification du fonctionnement normal du cerveau, qui se retrouve alors dépendant.

"Les deux drogues licites, le tabac et l'alcool, font des millions de morts par an dans le monde ! Chaque année, le tabac tue près de 7,55 millions de personnes dans le monde, et l'alcool 5 millions. En France, le tabac entraîne la mort de 100 000 personnes par an, contre 260 environ pour l'héroïne. La priorité est donc l'addiction au tabac et à l'alcool qui concerne beaucoup plus de personnes.

Comment devient-on "addict" ?


On ne devient pas dépendant par hasard. Plusieurs facteurs entrent en jeu : les gènes mais aussi l'environnement ou l'éducation. "En terme de vulnérabilité génétique, c'est le système dopaminergique du cerveau qui entre en jeu. Il peut être plus sensible et réceptif aux drogues et donc entraîner plus rapidement une dépendance. Mais attention, il ne faut pas confondre vulnérabilité et fatalité ! Car une prédisposition génétique ne signifie pas qu'on sera forcément "addict". L'environnement, la culture ou encore l'histoire personnelle, font qu'on sera ou non en contact un jour avec une substance potentiellement addictogène", explique le Dr Lowenstein.

Si ce premier contact avec la drogue entraîne un effet positif, un soulagement ou même simplement une amélioration du sommeil, il y a un risque de répétition de la prise de la substance et donc d'addiction du cerveau.

_________________
l'amour est une belle chose,mais l'amitié et ce quil y a de plus beau au monde,celle ci a une valeur sentimentale et n'a aucun prix a ce jour.
avatar
crodan00

Nombre de messages : 22306
Age : 66
Localisation : Soings en sologne
Emploi : sans (handicapé)
Loisirs : jeux,ordinateur
Date d'inscription : 12/01/2007

Feuille de personnage
des:

Voir le profil de l'utilisateur http://crodan.spaces.live.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Santé > Dépendances-Psychologie > Addiction et dépendance

Message par crodan00 le Mar 10 Avr - 6:18




L'alcool, le tabac, le cannabis, la cocaïne, l'ecstasy, l'héroïne, mais aussi les médicaments, sont tous des produits potentiellement addictifs. La définition d'un produit addictif est qu'il contient des substances psychoactives, qui vont donc perturber le fonctionnement normal du cerveau, à court terme dans un premier temps, définitivement lorsqu'il y a dépendance.

Il est évident qu'il existe des niveaux différents de dangerosité dans ces produits, mais tous entraînent le même chemin vers la dépendance :

1. Une perte de contrôle de la consommation.

2. Une recherche du produit malgré les conséquences négatives sur la vie et la santé.

3. Un besoin d'augmenter les doses.

4. Un état de manque à l'arrêt.

L'addiction est une maladie du cerveau et non un manque de volonté ou une faiblesse comme elle a longtemps été considérée. "L'addictologie est une médecine récente mais qui est importante car elle prend en compte tous les aspects de la maladie. Le cerveau ne fonctionne plus normalement et de nombreux aspects de la vie de l'individu en sont perturbés : vie sociale, sommeil, alimentation, finances, etc. La maladie qu'est la dépendance détruit la vie du dépendant", explique le Dr Lowenstein.

_________________
l'amour est une belle chose,mais l'amitié et ce quil y a de plus beau au monde,celle ci a une valeur sentimentale et n'a aucun prix a ce jour.
avatar
crodan00

Nombre de messages : 22306
Age : 66
Localisation : Soings en sologne
Emploi : sans (handicapé)
Loisirs : jeux,ordinateur
Date d'inscription : 12/01/2007

Feuille de personnage
des:

Voir le profil de l'utilisateur http://crodan.spaces.live.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Santé > Dépendances-Psychologie > Addiction et dépendance

Message par crodan00 le Mer 2 Mai - 6:22




L'anorexie est une addiction
comportementale
plus répandue
chez les femmes que les hommes.
Il existe également des dépendances sans produit : ce sont les addictions comportementales. Anorexie, boulimie, accro aux jeux d'argent, au sport, au shopping ou addiction au sexe, les troubles du comportement semblent tous reliés à la dépendance. Le Dr Lowenstein nous explique : "Concernant l'anorexie, il faut sortir les patients de la faute : ce n'est pas un trouble du comportement de la volonté, c'est une maladie. Ces troubles du comportement entraînent des modifications dans les circuits cérébraux qui ne sont pas liés à la volonté, car celle-ci est inefficace dans l'addiction. Du coup, la volonté de changer ne "suffira" pas à guérir.

Pour le jeu, le sujet a été beaucoup étudié et on a remarqué des palpitations, de la tension artérielle, et d'autres effets similaires aux effets des drogues. On parle donc en effet d'addiction.

Pour l'addiction au sexe, il faut être prudent et ne pas la confondre avec l'hyperactivité sexuelle qui correspond à une activité compulsive, un besoin important de sexe, sans comportement addictif. Il existe dans certains cas de réelles addictions au sexe mais qui sont rares.

Pour le shopping, attention, il s'agit le plus souvent d'une conséquence d'un trouble de l'humeur associé. Lorsque ce trouble est traité, on voit une disparition du shopping compulsif, ce qui n'est pas le cas avec les addictions aux drogues, par exemple. C'est donc plutôt un symptôme."

Des addictions "moins graves"


"Globalement, les addictions comportementales sont généralement moins graves que les addictions à un produit, mais pas sans conséquences(plan personnel, social, professionnel...) ! Elles ne sont pas toxiques pour l'organisme comme peuvent l'être les drogues. En plus, ce type d'addictions n'entraînent généralement pas systématiquement de dérèglement au niveau du cerveau."

La prise en charge des addictions comportementales n'est pas la même qu'en cas de prise de substances psychoactives puisqu'elles n'entraînent pas de conséquences néfastes sur la santé du dépendant comme peuvent le faire les produits toxiques. Cependant, des effets proches sur le cerveau existent et une prise en charge médicale peut être indispensable pour aider ces patients.

_________________
l'amour est une belle chose,mais l'amitié et ce quil y a de plus beau au monde,celle ci a une valeur sentimentale et n'a aucun prix a ce jour.
avatar
crodan00

Nombre de messages : 22306
Age : 66
Localisation : Soings en sologne
Emploi : sans (handicapé)
Loisirs : jeux,ordinateur
Date d'inscription : 12/01/2007

Feuille de personnage
des:

Voir le profil de l'utilisateur http://crodan.spaces.live.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Santé > Dépendances-Psychologie > Addiction et dépendance

Message par crodan00 le Jeu 3 Mai - 6:07




La prise en charge des addictions est
personnalisée pour une meilleure efficacité.
L'addictologie est une médecine récente qui distingue les hommes des femmes dans la prise en charge. "Longtemps dans la médecine, on a considéré (et on considère encore parfois) que les hommes et les femmes doivent être traités de la même manière pour une même pathologie. Résultat : une femme d'1,60m et 50 kilos recevra la même posologie qu'un homme d'1,80 et 80 kilos ! Finalement on peut dire que la médecine est machiste !" s'exclame le Dr Lowenstein.

Pourtant, les femmes ont de nombreuses spécificités à prendre en compte dans la prise en charge pathologique. Le poids souvent inférieur, la masse musculaire, etc. "C'est une aberration de ne pas faire de distinction de genre. Déjà, en termes de différences, il est clair que les troubles du comportement alimentaire sont majoritairement féminins. On compte 9 femmes atteintes d'anorexie pour 1 homme, et 7 femmes boulimiques pour 3 hommes."

Mais il existe aussi une différence hormonale entre les femmes et les hommes à prendre en compte. A partir de la puberté, jusqu'à la ménopause, la femme subit des variations hormonales qui interfèrent toute son existence.

La prise en charge doit s'adapter. "Le système neuro-hormonal de la femme est beaucoup plus riche en récepteurs que celui de l'homme. Il faut donc tenir compte des variations du cycle menstruel en général, mais également en post-partum et à la ménopause. Attention, le cerveau n'a pas de sexe, mais il a un fonctionnement différent pour tous et les différences entre hommes et femmes sont encore plus flagrantes !", précise le Dr Lowenstein.

Des retards de prise en charge chez la femme


Pour l'addictologue, il ne faut pas sous-estimer les femmes et les conséquences des addictions sur leur vie : "Longtemps l'alcool et les cigarettes étaient interdits aux femmes. Du coup, la dépendance chez elles est taboue, souvent honteuse alors qu'elles n'en sont pas plus responsables que les hommes ! Elles subissent la double peine. A celle de la maladie s'ajoute celle de la perte de leur statut de "bonne citoyenne" lorsqu'elles demandent ou accèdent à la prise en charge de leur addiction."

Conséquence : on note un retard dans leur prise en charge ce qui forcément est dommageable.

Lors de l'ouverture de la Clinique Montevideo en 2003, le Dr Lowenstein et son équipe s'attendaient à recevoir une large majorité d'hommes, surtout pour l'alcool ou le cannabis. Finalement, les femmes se sont présentées en nombre (1 femme pour 2 hommes pour l'alcool et 4 femmes pour 6 hommes pour le cannabis), ce qui prouve bien qu'elles sont sous-estimées par les enquêtes.

_________________
l'amour est une belle chose,mais l'amitié et ce quil y a de plus beau au monde,celle ci a une valeur sentimentale et n'a aucun prix a ce jour.
avatar
crodan00

Nombre de messages : 22306
Age : 66
Localisation : Soings en sologne
Emploi : sans (handicapé)
Loisirs : jeux,ordinateur
Date d'inscription : 12/01/2007

Feuille de personnage
des:

Voir le profil de l'utilisateur http://crodan.spaces.live.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Santé > Dépendances-Psychologie > Addiction et dépendance

Message par crodan00 le Mer 4 Juil - 6:24




L'accompagnement et le soutien
des proches sont indispensables
pour la personne dépendante.
Difficile pour l'entourage de savoir quoi faire lorsqu'une conduite addictive est repérée. Le Dr Lowenstein conseille : "Dès qu'il y a des signes qui inquiètent : troubles du sommeil, changement dans la relation aux autres, humeur variable... il ne faut pas hésiter et en parler avec la personne."

Il est important d'être dans la communication le plus tôt possible (après les premiers signes ou soupçons) pour éviter que le sujet ne devienne un tabou plus tard. Attendre avant d'en parler n'est pas forcément bénéfique : les personnes témoins de l'addiction souffrent de ne pouvoir rien faire et la personne dépendante n'ose aborder le sujet par honte.

"On revient à l'image de la douleur : quand on souffre, il faut en parler pour obtenir un soulagement", ajoute le Dr Lowenstein.

Chercher avant tout à aider


Néanmoins, il faut être prudent dans sa démarche et choisir ses mots. Ce n'est pas toujours simple d'en parler. C'est pourquoi il est important d'évoquer l'aide que l'on peut apporter plutôt que les reproches.

Si un de vos proches semblent avoir une conduite addictive, à un produit ou comportementale, l'important est de lui dire que vous pouvez l'aider et de proposer votre soutien, sans l'accuser de son addiction. "Ce n'est pas évident, mais il faut avant tout chercher à l'aider", précise le Dr Lowenstein.

Dans un second temps, il faut soutenir la personne en l'accompagnant dans sa démarche de soin : "il est indispensable de prendre la personne par la main pour l'emmener chez le généraliste ou pour effectuer un test de dépistage. Toutes ces étapes nécessitent un soutien important."

_________________
l'amour est une belle chose,mais l'amitié et ce quil y a de plus beau au monde,celle ci a une valeur sentimentale et n'a aucun prix a ce jour.
avatar
crodan00

Nombre de messages : 22306
Age : 66
Localisation : Soings en sologne
Emploi : sans (handicapé)
Loisirs : jeux,ordinateur
Date d'inscription : 12/01/2007

Feuille de personnage
des:

Voir le profil de l'utilisateur http://crodan.spaces.live.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Santé > Dépendances-Psychologie > Addiction et dépendance

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum